Kugler Bimetal : les multiples vies du bronze

La Gazette | 15.10.2021
Accompagnement
211012_kugler-bimetal_v-gillet.jpg
La PME genevoise Kugler Bimetal SA est l’une des trois entreprises au monde capables de produire des pièces bimétalliques de haute précision en acier et bronze. Un savoir-faire indispensable pour des secteurs comme l’aéronautique, l’éolien, l’hydraulique, la défense ou les transports. On fait le point sur l’économie circulaire au sein de Kugler Bimetal avec Vincent Gillet, CEO.

Vincent Gillet, qu’est-ce qui a incité Kugler Bimetal à effectuer une transition vers l’économie circulaire et, pour ce faire, à intégrer La Fabrique Circulaire ?

Alors, il ne s’agit pas réellement d’une transition, puisque le virage est déjà bien amorcé. Nous avons implémenté une boucle de recyclage complète : les copeaux de bronze issus de la production sont triés, compactés et envoyés à un partenaire en Allemagne, qui recoule ce bronze en lingots, puis le renvoie chez nous, à Genève, où il pourra ensuite être réutilisé. Au terme de ce cycle, sur une année complète, notre bronze aura donc vécu trois vies !

kugler-bimetal_2.png

Quels bénéfices l’économie circulaire apporterait-t-elle à votre domaine ? Quelles solutions concrètes peuvent-être envisagées ?

Pour reprendre l’exemple du bronze : nous souhaitons proposer à nos clients de nous retourner les pièces en fin de vie pour les réintégrer, elles aussi, dans le circuit par le biais de notre prestataire allemand. On peut aller encore plus loin en proposant à d’autres entreprises de la région de revaloriser leurs propres pièces ou déchets de bronze. Ainsi, le recyclage ne se limiterait pas uniquement à notre boucle interne… On développerait une véritable synergie locale, avec une économie circulaire locale. Sans oublier la réparation, car au moyen de l’imprimante 3D laser, nous sommes capables de faire de la fabrication additive ; une technologie permettant de produire de nouveaux alliages – qui plus est sans plomb – et, par exemple, de réparer des pièces.

Quelles limites peuvent être dépassées avec ce modèle d’affaires ?

L’économie circulaire nous aide à franchir le pas vers davantage de collaborations. En participant à La Fabrique Circulaire, nous avions envie de créer des contacts et de mettre en place des synergies avec d’autres PME genevoises. Et cela fonctionne, puisque nous avons évoqué la possibilité de partenariats avec deux entreprises du programme. Cette cause est profitable à chacun : il est donc temps de valoriser l’intérêt de ce modèle et de l’implémenter plus largement dans l’industrie.

kugler-bimetal_1.png