HyperAktiv, le lieu idéal pour le séminaire de La Fabrique Circulaire

Le séminaire annuel de La Fabrique Circulaire du 7 novembre 2023 aura lieu à l’espace HyperAktiv à Renens. Il s’agit d’un spin-off de Studio Raphaël Lutz dans l’ancienne usine Valentine à Renens. Raphaël Lutz nous a accordé une interview pour présenter l’espace et ses activités.

Publié le 19.10.2023
Raphaël Lutz
© Studio Raphaël Lutz

Raphaël, tu es un entrepreneur en série, explique-nous ton histoire.

Depuis toujours l’économie circulaire me semblait être une évidence, même avant de connaître la définition scientifique de l’économie circulaire. Mon parcours a commencé par la vente d’idées, puis j’ai travaillé avec des blousons en cuir usés que j’ai customisés pour les revendre. J’ai ensuite découvert le plaisir de créer des sofas à partir de palettes recyclées, de bâches publicitaires usagées et de mousse fabriquée en Suisse. Après avoir voyagé et acquis des compétences en mécanique de précision, j’ai suivi une formation de designer industriel et de produits à l’ECAL. C’est alors que j’ai fondé le Studio Raphaël Lutz, une progression logique et naturelle de mon parcours.”

Que signifie l’économie circulaire pour toi ?

Pour moi, le design est un vecteur d’innovation qui permet d’appliquer les principes de l’économie circulaire.

Par exemple, en exploitant le design génératif et l’impression 3D, nous maximisons l’efficacité et l’utilisation des matériaux. De plus, la provenance des matériaux est d’une grande importance pour moi, c’est pourquoi je m’efforce de travailler autant que possible avec des ressources locales.”

Pour moi, le design est un vecteur d’innovation qui permet d’appliquer les principes de l’économie circulaire.

Raphaël Lutz HyperAktiv

Nous sommes en train de développer un département «Research Design & Market» au sein de notre studio de design.

Ce département consiste à analyser les compétences d’une entreprise, à trouver des alternatives aux services et aux produits grâce au design, puis à le commercialiser efficacement en ouvrant des nouveaux marchés.

Un exemple concret est la table H, que nous avons créée en utilisant l’expertise de l’usine Valentine, qui fabrique des friteuses à Romanel s/Morges. Il s’agit d’une table pliante spécialement conçue pour être expédiée par la poste.”

Bureau
© Studio Raphaël Lutz

Comment es-tu arrivé dans cet espace ?

Après le déménagement de l’usine Valentine de Renens à Romanel s/Morges, nous avons eu l’opportunité de concevoir une friteuse pour eux. Pour la commercialiser, j’ai suggéré d’organiser des événements dans l’ancienne usine en collaboration avec des chefs cuisiniers. Ils avaient besoin de quelqu’un pour monter le projet, et je me suis lancé dans l’aventure. Nous avons emménagé en janvier 2020, avec une multitude de projets d’événements axés sur la gastronomie, le design et l’innovation. Cependant, en mars 2020, le confinement a été mis en place.

Au lieu d’accueillir des gens, nous nous sommes alors tournés vers des projets en ligne et nous avons développé le projet collaboratif « Bring your own mask » qui a connu un beau succès.

En tant que designers, nous sommes constamment confrontés à des défis que nous examinons sous tous les angles pour déterminer la solution optimale. L’échec est une partie intégrante de notre quotidien, ce qui nous a appris à rebondir rapidement.

Aujourd’hui, cet espace a évolué pour devenir un lieu transdisciplinaire que nous louons pour des événements d’une journée, comme le séminaire de La Fabrique Circulaire, ou pour des workshops d’entreprise avec des designers qui peuvent s’étendre sur plusieurs jours. Cet endroit est conçu pour stimuler la réflexion sur la façon de progresser vers un monde meilleur. Il comprend un espace dédié à la gastronomie, un Makerspace, nos bureaux et offre un environnement inspirant où se retrouver.”

En tant que designers, nous sommes constamment confrontés à des défis que nous examinons sous tous les angles pour déterminer la solution optimale. L’échec est une partie intégrante de notre quotidien, ce qui nous a appris à rebondir rapidement.

Raphaël Lutz HyperAktiv
Workshop
Workshop © Studio Raphaël Lutz

Si tu avais carte blanche, comment ferais-tu évoluer cet espace ?

Dans ma vision, je transformerai tout le bâtiment en un espace entièrement consacré à l’économie circulaire. Au sous-sol, il y aurait assez d’espace pour accueillir des artisans, au rez-de-chaussée, j’ajouterai un laboratoire de cuisine pour faciliter l’accueil des visiteurs, et l’étage supérieur serait réservé pour des entreprises innovantes. Mon souhait le plus cher serait de créer un centre d’innovation axé sur la Food, le design et l’innovation.